dimanche 11 août 2019

Offre de doctorat – Caen | ACAPS

Suite à un désistement de dernière minute, je suis a la recherche d’un étudiante/e motivé/e pour réaliser un doctorat sur le sujet des gestes dans les IHM.
Merci de diffuser largement ce sujet de thèse.
Le travail sera mené au sein de l’unité U1075 COMETE INSERM-UCN.
Bien cordialement,
Marie-Laure Bocca
Sujet :
L’emploi du geste, comme entrée de commande dans les interfaces homme-machine (IHM) vise à améliorer l’interaction entre l’homme et la machine. La gestualité manuelle est préférée en IHM, de par le caractère instinctif du geste utilisé spontanément pour communiquer, toutefois lorsque le handicap rend l’utilisation de la main impossible, il n’existe à l’heure actuelle, aucune solution d’interaction.
Cette thèse vise dans ce contexte à utiliser les gestes de la tête et/ou utiliser les mouvements des paupières/ou des yeux, pour le pilotage d’interfaces informatiques afin d’être traduits en signification (via une commande), par exemple allumer/éteindre la télévision, ouvrir/fermer une porte, appeler à l’aide, exprimer un besoin (soin, douleur, alimentaire…).
Dans un premier temps, les développements seront réalisés chez des sujets sans pathologie afin de valider les dispositifs crées, puis dans un second temps de les adapter à des utilisateurs finaux qui sont en situation de handicap moteur (SLA, polyhandicap..). Une réflexion devra être menée afin que les développements réalisés soient simples à produire, représentatifs de la commande qu’ils déclenchent.
Lors de la première partie de la thèse, il s’agit de définir un répertoire de raccourcis (une douzaine) associés à des commandes (allumer la télévision, ouvrir les volets, allumer/éteindre la lumière…). De par l’absence de données dans ce domaine et en particulier des gestes de la tête, la méthode de création de raccourcis gestuels de la tête est à finaliser afin de déterminer la signification lors d’un mouvement donné de la tête. Ces raccourcis gestuels seront caractérisés par leurs paramètres cinétiques, ainsi que par leurs caractéristiques de complexité et de représentativité. La sollicitation motrice des gestes (i.e risque de fatigue) par une mesure objective par accéléromètre et subjective par questionnaire, sera quantifiée. Enfin, les recommandations seront intégrées dans un cahier des charges et leur transposition dans les logiciels discutée avec les informaticiens en charge du développement des logiciels d’interaction (HeadPilot et Pictocom voir projet www.dome6.eu). Cette thèse est réalisée en interaction avec plusieurs sociétés et centres médicaux éducatifs/spécialisés et hospitaliers et combine des compétences multiples au service du handicap (médecin, informaticien, mathématicien, ergothérapeute, orthophoniste)
Les perspectives d’usage de ces raccourcis dépassent le contexte du handicap puisqu’ils peuvent être envisagés dans les situations de pilotage où les bras, les jambes, voire les yeux sont déjà utilisés (p. ex : conducteur d’avion ou de train, chirurgien en radiologie interventionnelle).
Financement : contrat doctoral
Condition préalable : avoir validé son M2 avant le 3 juillet
Précision : Audition devant un jury le 4 ou 5 juillet à Caen
Marie-Laure Bocca
UMR-S 1075 COMETE INSERM-UCBN
Pôle Formation Recherche et Santé
2 rue des Rochambelles
14032 Caen Cedex
Tél : 02.31.56.83.69
Secrétariat du laboratoire COMETE 02.31.56.82.14
Mail : marie-laure.bocca@unicaen.fr
Auteur du message
Vincent Martin
E-mail
vincent.martin@uca.fr
Discipline scientifique
Interfaces homme-machine
Lieu et institution de rattachement
UMR-S 1075 COMETE INSERM-UCBN, Université de Caen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire